Mon vécu de l’AC#2

Je sors en catimini d'un brunch-docu sur la "naissance respectée" bouleversé par les émotions vécues et les témoignages des participant.e.s... Mais, me voilà arrivé à Limelette dans cette salle St-Géry que je n'ai jamais visitée auparavant, et voilà déjà les visages familiers de certains Kayoux. La tension est palpable chez certain.e.s.
Les participants terminent les inscriptions, et progressivement se dirigent aux tables prévues à cet effet. 

De sa douce voix Florence accueille tout le monde et invite les Kayoux sur le devant de la scène pour que les participants puissent les identifier. J'apprécie particulièrement son assurance qui me semble augmenter de jour en jour et c'est un réel atout pour le collectif. Je fais un rapide comptage, une bonne quarantaine de participants (y compris les Kayoux) sont là.

Aline est gentiment invitée à rejoindre le bar ce qui ne manque pas d'éveiller la curiosité de certain.e.s :)

Les rideaux sont tirés pour augmenter le contraste du projecteur ce qui rend le moment quelque peu solennel mais intriguant.

Sébastien prend la parole pour rappeler des points relatifs à l'AC#1 et son déroulement, les décisions qui y ont été prises ainsi que comment les porte-parole Kayoux ont pu répercuter ces décisions là où elles pouvaient le faire.

Yves fait un petit sondage où les gens se lèvent.

Qui n'a jamais assisté à un conseil communal ? 2/3 de la salle 

Quelle image en ont-ils ? Combat, long, très long, chiant

Qui a déjà vu un conseil communal ? 1/3 de la salle (dont surtout des Kayoux finalement...) 

Quelle image en ont-ils ? Majorité contre opposition / opposition absente et inaudible / cirque / c'est déjà décidé d'avance

Raphaele prend la parole et rappelle le schéma de principe du projet Kayoux et en arrive à conclure avec "Patatra et voilà nous avons obtenu 2 sièges...". La salle la reprend en disant que c'est au contraire formidable et porteur d'espoir ! De quoi nous redonner du peps !

Avec une tonalité pédagogique, Raphaele explique les bases de comment s'organise un conseil communal, elle aborde l'aspect très concret des choses : une photo pour montrer à quoi cela ressemble, comment sont disposés les partis, ce qui semble intéresser les gens "Ah les places sont prédéfinies?".

Ces explications sur le conseil communal font réagir beaucoup de personnes qui découvrent que les PV d'ODJ sont rédigés à l'avance. Grand étonnement lorsque les gens comprennent que le conseil communal n'est finalement qu'une chambre d'enterinnement et que les décisions se prennent ailleurs.  "Ah bon ? et où?" Là, difficile de répondre clairement... On affinera au fur et à mesure qu'on apprendra

Une question importante est posée concernant la capacité de Kayoux à imposer un point à l'ODJ du conseil communal. Les Kayoux hésitent dans la réponse à donner mais vont se renseigner pour clarifier ce point.

Raphaele rappelle que derrière les échevins 2 personnes sont présentes

A gauche M. Lempereur est employé de la ville et secrétaire général qui met en oeuvre les décisions du collège et du conseil. A droite, croyez le ou pas, après M. Lempereur, c'est M. Leroy (hilarité) est choisi politiquement par la majorité du parti Avenir (CDH).

Ce choix questionne certain.e.s dans la salle. Il semble étonnant que ce ne soit pas une personne neutre mais bien partisane.
Géraldine témoigne avec émotion de son vécu dans les conseils communaux. Difficulté dans les situations d'abstention, dans les zones grises etc. C'est bien ce qui a motivé le choix des sujets à aborder lors de cette AC#2. 

Les questions fusent : 
Un participant prend la parole pour féliciter et encourager la démarche par rapport à l'abstention, de l'expliquer et de la voir évoluer avec le temps grâce à plus de participation.

Un deuxième nous encourage à partager l'information et les ODJ du conseil communal par Newsletter.

Un troisième se questionne sur l'observatoire : pourquoi ne pas aller chercher inspiration là où cela se fait déjà avec succès ? 

Réponse : bien sûr on ne compte pas réinventer la roue quand c'est possible, mais il nous semble important que ces choix soient également connectés à notre contexte local et appuyés par la population. Cela ne peut pas être des solutions décrétées par le haut.

Petit break douceur : Miam ! Tarte aux noix et Kéfir ! Quelle originalité ! 

Je prends alors le temps de redérouler l’excellent documentaire “2042” de l’asbl Clara en me faisant la réflexion du chemin parcouru et de ce qui reste à faire. Patience, comme cela était mentionné sur un slide... Il y a 200 ans à rattraper...

Par la suite les gens travaillent avec les animateurs - 5 tables - 7 à 8 personnes par table environ, le tout suivi d’un débat mouvant et remuant :) (vous aurez les résultats prochainement sur notre site).

Share this post