OLLN, commune paysanne ? Compte-rendu de l'assemblée du 26 mai 2019

Pour cette cinquième assemblée, nous abordions enfin le thème le plus plébiscité lors de la première du 25 novembre :
« Commune paysanne : baser nos économies locales sur la production paysanne (autonomie alimentaire au niveau communal) ».
La personne qui l’avait proposé était d’ailleurs présente ce 26 mai. Par contre, les autres participants n’étaient pas au rendez-vous et seule une dizaine de personnes sans lien particulier avec le collectif avaient fait le déplacement. Bon gré, mal gré, c’est avec ce petit groupe que nous nous sommes lancés vers notre objectif du jour : s’approprier la problématique et semer des graines pour un travail à plus long cours. Objectif atteint, puisque le résultat de l’après-midi est qu’une petite troupe de non-kayoux s’est formée pour interpeller la ville sur ce sujet. Du côté des kayoux, l’été sera le moment d'une réflexion de fond pour voir comment revivifier nos assemblées. Petit retour en arrière sur les 4 temps de cette après-midi en petit comité.
impressions de l'AC "commune paysanne"

Temps 1 – A quoi s’atteler ?

Cette fois-ci, nous avions décidé de laisser les participants décider eux-mêmes : travaille-t-on tous ensemble sur la commune paysanne, ou faisons nous un atelier parallèle pour la préparation du conseil communal ? Moment inconfortable, autant pour les participants que pour les organisateurs de par la décision majoritaire, prise à brûle-pourpoint, sans bien connaître les enjeux… C’est finalement le premier choix qui l’a emporté par un vote à la majorité, qui a ensuite validé d’office le travail des 8 personnes du groupe qui avait préparé l’ordre du jour du Conseil (pour une explication du contexte cliquez ici, et pour la préparation par ici). Bonne note est prise de procéder autrement la prochaine fois ! Ensuite, nous nous sommes levés pour un moment « brise glace » dans la cours au soleil, pour faire un peu connaissance avec les autres (on a appris que 2 des participants étaient agriculteurs ! ) et le sujet (saviez-vous que 50% des surfaces de la commune sont agricoles ?).

Temps 2 – Préparer le terrain et creuser

Nous sommes alors entrés dans le vif du sujet. Trois tables, synchronisées par quelques « ding dong » d’une cloche de vache, ont discuté 4 questions : Selon vous, qu’est-ce que... un paysan ? Une agriculture paysanne ? L’autonomie alimentaire ? Et ainsi finalement, qu’est-ce qu’une commune paysanne ? Une personne était désignée pour venir présenter la réflexion de toute sa table. La carte mentale ci-dessous résume les différentes notions qui ont été mentionnées ou qui ont fait débat. La commune paysanne est clairement une problématique large, qui nage à contre-courant du système économique contemporain. Une commune paysanne, c’est bien plus qu’une commune rurale, ou qu’une association d’agriculteurs. Elle pose les questions de la gestion de la terre, de son respect et de celui de ses acteurs, de l’autonomie et de l’économie que l’on souhaite, ainsi que de ce qui est « local » ou ne l’est pas.

 

carte mentale des discussions : "Qu'est-ce qu'une commune paysanne"
Pour agrandir l'image, clic droit dessus et "afficher l'image" - vous pouvez aussi utiliser la fonction zoom de votre navigateur.

Temps 3 – Semer des idées

Après une pause, chauffage de cerveaux au soleil, pour y lancer des idées folles :

 

Comment mettre en place une commune paysanne ?
Imaginons que nous avons tout le budget dont nous avons besoin, que tout est possible...
 
Les idées, plutôt réalistes que folles, sont sorties pendant une dizaine de minutes. Par la suite, des participants ont été prendre le temps de poser 5 gommettes (des jaunes pour les non-kayoux, des bleues pour les kayoux) devant leurs idées préférées, qui pourront servir par la suite
 
    1. (Cultiver des) terres gratuites (pelouses, zoning) (9+1)
    2. Coopérative de transformation de produits agricoles (6+3)
    3. Soutenir les agriculteurs pour un passage vers la bio (5+0)
    4. Cadastre des terres agricoles et publier (3+1)
    5. Halle aux petits producteurs (2+2)
    6. Solidarité avec les paysans (3+0)
    7. (Accès à) des jardins dans les écoles (2+0)
    8. Gazons --> pâturages (1+1)
    9. L’UCL y réfléchit (1+1)
    10. Visites des écoles aux fermes (1+0)
    11. Arbres fruitiers partout (1+0)
    12. Limiter la taille des propriétés (1+0)
    13. S’affranchir de la PAC (1+0)
    14. Echevins en stages paysans (1)
    15. Four à pain mobile avec blé local (1+0)
    16. Salarier les paysans (0+1)
    17. Réseau de potagers (0+1)
    18. Ceinture alimentaire (0+1)
    19. Echange de compost / terreau (0+1)
    20. Restauration locale avec paiement en talents (0+1)
    21. Achat en priorité des produits des paysans locaux (0+1)
    22. Acheter des terres
    23. Acheter des terres pour les cultiver
    24. Utiliser les arbres fruitiers privés
    25. Communication sur les paysans
    26. Epiceries locales
    27. Pâturages à Lauzelle
    28. Contact fournisseurs – producteurs – artisans

Temps 4 – Et maintenant que fait-on ?

Mais avec cela, que faire ? Il était prévu de prendre un temps de réflexion pour ensuite laisser chacun proposer un projet qui l’inspire. Toutefois, par manque de temps, et vu l’assemblée réduite, une discussion s’est mise en place directement. Sous l’impulsion de la personne, qui avait proposé ce thème, un petit groupe de 4 personnes se met en place pour préparer : 
  1. Pour septembre : une interpellation par une habitante.
  2. Pour la fin de l'année 2019 : prise en charge de la suite par une autre citoyenne pour continuer la réflexion et proposer un éventuel ajout de point à l'ordre du jour du conseil communal à travers les 2 porte-parole Kayoux, couplé ou non à une nouvelle interpellation citoyenne.
  3. Entre les deux, une possible assemblée kayoux sur une question précise par rapport à la commune paysanne, entre septembre et décembre, avec des invité·es informateurs.

Pour plus d'info, contactez-nous : bonjour@kayoux.be ou 0488 / 02 08 60

Quelques chiffres pour terminer

Sur les participant·es : 
  • 10 personnes, toutes étant déjà venues à une autre assemblée kayoux,
  • 5 personnes liées aux kayoux pour cette journée (famille, amis, ...),
  • 10 kayoux
 
Sur les sous : 
  • Frais de location de la salle : 150 eur
  • Recettes au bar à prix libre : 65,56 eur
  • Recettes via la PAF libre (cochon): 58 eur

Participez à nos rencontres

Je participe !

Inscrivez-vous à notre newsletter

Je m'inscris !