Un bilan et une enquête dans le bulletin communal

Kayoux : 2 ans déjà... Et après ?
Une enquête pour vous donner la parole

Billet paru dans le bulletin communal #226, août-septembre 2020

A la suite des élections d'octobre 2018, le projet Kayoux entre en jeu avec deux élues au Conseil communal et un représentant au CPAS. Objectif : mettre la démocratie au cœur de la vie politique et favoriser l'implication des citoyen.ne.s dans la gestion de leur ville. Un "groupe de préparation" et une "assemblée citoyenne permanente & souveraine", ouverts à tou.te.s voient alors le jour. On s'y informe, on y débat et on y décide avec bienveillance sur les dossiers majeurs de la commune. Les citoyen.ne.s se réapproprient ainsi la question "politique" (au sens de gestion des biens publics) et les élus sont le porte-parole de leurs avis et décisions au conseil. Gauche ou droite ? Plus besoin de choisir : les votes portent sur des projets, résultent du croisement des points de vue et visent le bien commun. L'aspect expérimental et l'apprentissage collectif font partie du jeu. La démarche participative vient compléter, et non concurrencer, le travail porté par le système représentatif en place.

 

2018-2020, quelques premiers kayoux posés

 

Un kayou de veille permanente sur des éléments de méthode (accès à l'information, pouvoirs spéciaux, élaboration du Règlement d'Ordre Intérieur, ...) et de contenus (SOL Esplanade, navette autonome Navajo, plan communal de mobilité, piscine olympique, Commune Hospitalière, ...) ;

Un kayou de transparence : au conseil, Kayoux interroge et énonce, sans tabou, et fait noter aux procès-verbaux ses interventions, rendues publiques ;

Un kayou d'éducation permanente : une abstention qui évolue, 12 conseil préparés point par point, des sujets de mieux en mieux appréhendés, la rencontre de la Ville pour les subsides, bientôt sur le budget et les intercommunales, le bon sens des citoyen.ne.s qui prend sa place au conseil ; 

Un kayou d'apprentissage avec vous : en construction et expérimentation, les assemblées se structurent et testent différentes manières de s’informer et de délibérer ensemble.

 

Des assemblées plus « cool » que vous ne les imaginez 

 

En juin 2020, Kayoux a déjà vécu 12 assemblées. Mais la participation y est encore fort timide, tant en nombre qu'en diversité. Alors, question : que vous manque-t-il pour vous impliquer ? 

 

  • "Je n'ai pas vraiment le temps" : sur ce plan-là, nous sommes tous à la même sauce, mais une après-midi par an, est-ce vraiment impossible ? Si on s'y met à 1.417 votants, cela ferait plus de 150 personnes par assemblée ; 

  • "Si je mets le pied à une seule assemblée par an, ils s'attendront à me revoir" : c'est bien mieux que rien, et cela suffit amplement pour donner corps au projet ;

  • "Je suis timide et je n'ose pas parler" : pas de souci, c'est fait pour vous : un espace de parole sécurisé est assuré par l'animateur. Et bienvenu.e aussi si vous venez seulement pour observer, écouter... chacun est libre de prendre ou non la parole ;

  • "J'ai peur que l'ambiance parte en vrille, c'est ouvert à tous, donc même aux extrémistes" : il y a un cadre clair à respecter lors des assemblées, soumis à la bienveillance, en présence d'un animateur, cela apporte une dimension sereine aux débats ;

  • "Ce n’est pas mon style, ils sont juste entre eux" : bienvenue au contraire à tous les points de vue : la politique doit être à notre image. On a besoin de regards différents pour comprendre et s'ouvrir à l'avis des autres, et pouvoir ainsi construire des solutions qui répondent aux besoins de tous.

  • "C'est trop complexe & intello, je ne connais rien aux sujets abordés" : c'est ce qu'il faut, car nous sommes tous "débutants" et nous le revendiquons. Nous sommes aussi les experts de notre quotidien et de nos lieux de vie. Notre bon sens, l'information et l'expérience des autres, c'est suffisant et l'idéal pour apprendre. A l'assemblée, nous essayons de vulgariser les informations pour les rendre accessibles. La mayonnaise prend quasi à tous les coups avec les ingrédients du moment. Effet surprise assuré :-)

  • "Je me sens déloyal.e vis-à-vis de mon parti " : participer à une assemblée, ce n'est pas adhérer à un nouveau parti mais enrichir les débats et délibérations ;

  • "Ça ne sert à rien, tout est joué d'avance" : rien que pour le travail de veille et de questionnement qu'il effectue, Kayoux joue un rôle important. C'est la patience et la persévérance qui pas à pas nous aideront à sortir de ce « joué d’avance ». Ainsi en est-il de toute démarche d’éducation permanente. Et comme le dit Alain Leblay « Le meilleur moyen de ne pas réussir, c’est de ne pas essayer ».

 

A vous ! Pour répondre vous aussi à cette question et nous aider à améliorer les assemblées, participez à notre enquête en ligne, accessible ici :

 

Je participe !

 

Quoi de neuf pour fin 2020 ?

 

  • Trois nouveaux porte-paroles prendront la relève d’ici décembre 2020, en application du principe de rotation. Une nouvelle équipe qui sera consolidée par l'expérience apportée par les premiers porte-paroles. 

  • A vos agendas : 4 assemblées d'automne s'annoncent pour boucler 2020, si le covid nous le permet : 27 septembre à l'Ecole du Biéreau (LLN) - 25 octobre à l’Espace Notre-Dame de Mousty (Ottignies) - 22 novembre aux Ateliers de la Baraque (LLN) - 13 décembre à la Maison de la Citoyenneté (Ottignies).  Le dimanche, dès 14h. Ouvert à tou.te.s.

  • Sujets en mire : le SOL de l'Esplanade ; le Plan Communal de Mobilité LLN, le budget dont la partie participative (20.000 €), le CLT pour un meilleur accès au logement… et pourquoi pas un sujet, plus général, porté par l'un.e d'entre vous ? Un espace dédié à vos propositions est prévu dans l’enquête en ligne proposée.

 

A bientôt ? Parce que la démocratie se construira à la hauteur du temps et de l'énergie que l'on y mettra.

 

Nous contacter : kayoux.be - bonjour@kayoux.be - 0488 02 08 60

FB : Kayoux-OLLN / Twitter : @KayouxBe / Mastodon : Kayoux / Instagram : kayoux_olln

Inscrivez-vous à notre newsletter

Je m'inscris !