Notre fonctionnement

1. Principes de fonctionnement

  1. Notre programme, c’est notre méthode
  2. La convivialité est essentielle
  3. Le collectif veut être un laboratoire et un exemple du fonctionnement de la commune
  4. Notre fonctionnement doit être le plus inclusif et horizontal possible
  5. Nous devons lâcher prise sur le projet
  6. Le collectif doit être, et toujours rester, indépendant de tout parti et autres niveaux de pouvoir
  7. Le chemin compte autant que le résultat
  8. Ce que nous faisons est important, mais ne doit jamais prendre le pas sur la convivialité
  9. Nous veillons à ne pas entrer dans les petits jeux d’affrontements politiques, d’attaques frontales et ad hominem
  10. Nous utilisons toujours un cadre de sécurité pour nos rassemblements
  11. Nous mettons en œuvre tous les outils à notre disposition pour éviter tout mécanisme de prise de pouvoir, à tous les niveaux
  12. Nous veillons à maximiser la rotation et la séparation des rôles pour éviter que ce soient toujours les mêmes qui décident
  13. Nous veillons à énoncer tout confit d’intérêt potentiel
  14. « Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément ». La communication doit être dans un langage simple et passer par des canaux de communication soigneusement choisis
  15. La transparence est de mise dans tous les documents, activités et faits liés au collectif et son projet, dans le respect de la vie privée de chacun

2. Organigramme

 

Organigramme

 

3. Droits et devoirs

  1. J’ai le droit d'être informé·e de tous les points discutés au sein du collectif
  2. Je me tiens informé·e de ce qui se passe au sein du collectif
  3. Je suis bienveillant·e envers les autres et aussi envers moi-même
  4. Je veille à m’exprimer, à l’oral et à l’écrit, de manière concise et ciblée
  5. Je veille à focaliser mon attention sur le projet du collectif plutôt que sur mon projet personnel
  6. J’ai le droit d’accorder le temps que je souhaite au projet
  7. J’ai le droit d’y passer du bon temps
  8. Je dois faire en sorte que les autres se sentent bien
  9. Je fais respecter et respecte moi-même les heures de réunion. Le cas échéant, je préviens de mon retard
  10. Je me renseigne sur le fonctionnement des outils et respecte les bonnes pratiques d’utilisation propres au groupe
  11. J’ai le droit d’avis, d’objection, d’initiative

4. Processus d’entrée, de sortie et d’exclusion du collectif

a. Entrée

(1) Participation à une rencontre pour faire connaissance avec le projet et des membres

(2) Lecture et signature de la charte, avec apports personnels éventuels

(3) Observation du collectif avec un guide

b. Sortie

(1) Prévenir son groupe proche, puis le collectif. Rendre les « clés » que l’on a obtenues (p. ex. si on a eu accès à des adresses e-mails).

c. Exclusion

(1) Prévoir un ou une porte-parole qui argumente pour le départ, et une ou un porte-parole qui argumente en sens inverse.

(2) En se fondant sur le contenu de la charte, décider du départ ou non de la personne.

5. Outils

5.1. Pour les réunions

  • Avant chaque réunion, un ordre du jour est établi et diffusé par les animateurs et animatrices au collectif, au plus tard trois jours à l’avance

  • Pour chaque réunion sont prévus un cadre de sécurité et des rôles : scribe, animateur ou animatrice, gardien·ne·s du temps et du centre.

  • À l’issue de chaque réunion, un compte-rendu écrit est produit.

5.2. Pour la prise de décision

  • Plus la décision est importante, plus il faut de personnes impliquées dans son processus

  • L’art du consentement est privilégié

  • En cas de blocage profond et de vues inconciliables et si la décision est essentielle  pour avancer, les « extrémistes » en points de vue sont écartés et un groupe de « modérés » fait une proposition de conciliation

  • En dernier recours, le vote à 2/3-1/3 ou à majorité simple est utilisé

5.3. Pour constituer des groupes mandatés

Nous privilégions le tirage au sort, la méthode dlection sans candidat, le plébiscite.

5.4. Pour l’expression de tous

Pour éviter les apparences de consensus, nous mettons en place un processus afin de permettre une explicitation sécurisée de la parole.

5.5. Modification de la charte

Pour modification la charte, trois personnes du collectif mettent le point à l'ordre du jour d'une réunion de coordination, expliquent leur besoin et obtiennent le consentement des autres. Ils mettent alors sur pied un GT pour la retravailler.

 

Participez à nos rencontres

Je participe !

Inscrivez-vous à notre newsletter

Je m'inscris !